Dans certains écrits sur le mouvement écologiste, Denis de Rougemont est de plus en plus évoqué pour son rôle important. En effet, il a joué un grand rôle et son parcours est très éclairant…

Raymond Aron, sa compagne Suzanne, Michael Josselson, Denis de Rougemont

Trois maîtres de la propagande néo-libérale, trois grands manoeuvriers de la mondialisation de l’ultra-capitalisme. N’est-ce pas émouvant : le Congrès pour la Liberté de la Culture, la Fondation Rockefeller, et la maison mère : la CIA et l’oligarchie capitaliste mondiale, ensemble ?

  Continuer la lecture

« L’explosion démographique » était l’un des constats les plus alarmants qui motivaient les écologistes de la nouvelle gauche. Comme les autres parties (mais interdépendantes) de la crise planétaire, celle-ci est devenue catastrophique en dépit des alertes. 

Bien plus que des maladresses de l’époque (surtout en ce qui concerne les Lemmings), l’alerte diffusée par Jeunes et Nature en 1970 témoigne de la conscience aiguë de la dangerosité du phénomène et de la nécessité de réagir en limitant les naissances avant qu’il ne soit trop tard.

 

1970 – L’explosion démographique

1975 – L’offensive nataliste

Presque 50 ans plus tard, l’idéologie populationniste modèle toujours les discours

 

 

 

Continuer la lecture